Bertrand Coté : Président de Nexity Property Management

Quel est votre positionnement sur le marché ?

Bertrand Coté : Notre cœur de métier est le property management mais notre philosophie consiste à répondre à nos clients de façon assez large, au-delà du mandat de gestion classique. Les actifs que nous gérons sont à 80 % des ensembles tertiaires, le reste étant constitué de locaux commerciaux, de logistique et de logements.

Nous sommes également très bien implantés sur le secteur de l’immobilier public et para-public avec des contrats longs avec des grands propriétaires comme RFF, GDF Suez ou l’EPF d’Ile de France.

Nexity PM est très présent sur les services aux occupants, encore appelé FM col blanc car cela consiste en une mission de pilotage des contrats.

Quelle est votre stratégie de développement ?

Bertrand Coté : Notre groupe a réaffirmé sa volonté de grandir sur les métiers du property management. Nous allons renforcer les liens intra-groupe, notamment avec les métiers de la promotion avec qui nous avons des sujets communs comme la garantie de performance énergétique. Un second point de notre stratégie concerne la notion de service : je suis convaincu que l’esprit de service -et la posture qu’il implique- est un principe que nous devons davantage intégrer dans le property management. Nos clients attendent de la réactivité, une qualité de réponse et une constance dans la réalisation de la prestation.

Enfin, nous regarderons toutes les opportunités de croissance externe qui pourront servir notre développement. Plus que l’effet de taille, nous cherchons une extension de la gamme de services proposés et la consolidation de notre maillage géographique.

Comment envisagez-vous le développement de Nexity PM ?

Bertrand Coté : Ce marché du property est à contours finis et il faut donc aller chercher d’autres marchés sur lesquels nous pourrons transposer notre expérience, avec un spectre plus large de valorisation et de sécurisation des actifs. De ce point de vue, le patrimoine public et para-public est un axe de développement pour nous… d’autant plus que nous avons déjà une équipe et une organisation dédiées à cette offre. Ce profil de client comme RFF recherche un accompagnement global sur sa problématique immobilière et foncière et le regard de valorisation du patrimoine que nous leur apportons correspond à leurs besoins.

Notre développement passe aussi par une diversification de typologie des actifs gérés… et il ne faut pas s’interdire d’aller sur des objets immobiliers ou fonciers nouveaux pour nos métiers, comme le secteur medico-social par exemple…

Quelle analyse faites-vous de ce marché ?

Bertrand Coté : Le marché du property management pose le problème de sa rentabilité. Il faut sortir de ce schéma d’une gestion immobilière low cost car personne n’y gagne. Au contraire, je pense qu’il y a de la place pour du property management un peu « up gradé» dans lequel on propose de la fiabilité. Il faut faire du zéro défaut en se dotant de processus d’amélioration continue et de méthodologies d’exécution et de reporting rigoureuses.


Mots clés: ,